« Deux choses donnent du sens à la vie : les livres et l’amour. » [Spécial Joël Dicker]

Hello tout le monde !

Je reviens après quelques semaines d’absence mais il y eu pas mal de changements dans ma vie donc je n’ai pas vraiment eu le temps d’écrire un article sur le blog. En effet, j’ai été souvent entre Paris et Rennes pour des entretiens pour un nouveau poste et me voilà de retour sur Paris ! S’ajoute à cela la préparation des fêtes, un voyage à Berlin, bref un mois chargé mais super !

Du coup niveau lecture j’ai pris un peu de retard dans ma PAL. Je vais passer outre l’article des lectures de Noël et aujourd’hui je vais vous parler de Joël Dicker et deux de ses ouvrages que j’ai lu : La vérité sur l’Affaire Harry Quebert et le Livre des Baltimore. Ces deux livres sont liés, le second n’étant pas vraiment une suite mais l’histoire de famille du personnage principal du premier. Cela va être plus clair par la suite je vous rassure.

Commençons avec La vérité sur l’Affaire Harry Quebert. Vous avez sûrement entendu parler de ce livre qui a reçu le prix Goncourt des lycéens en 2012 et celui de l’Académie française en 2013. Ce n’est pas n’importe quel livre en somme !

la-verite-sur-l-affaire-harry-quebertm93686

L’histoire débute en 2008 à New York, peu de temps avant les élections présidentielles. Marcus Goldman, écrivain à succès, ne parvient pas à rédiger un nouveau roman. Sous la pression de son éditeur, il se rend dans le New Hampshire chez son ancien professeur d’université, Harry Quebert, auteur du best-seller Les Origines du mal afin d’y puiser quelques sources d’inspiration. Quelques jours après son retour à New York, Goldman apprend que son ami est arrêté et accusé d’avoir assassiné en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Le jeune auteur abandonne temporairement l’écriture de son livre afin d’aider son ami, étant convaincu de son innocence. Cependant, il va vite se rendre compte que l’histoire est plus compliquée qu’il n’y paraît et va donc enquêter afin de comprendre la vérité. Marcus Goldman aurait-il trouvé le sujet de son nouveau roman ?

Si cet ouvrage a reçu plusieurs prix, il n’en démérite pas ! Je l’ai tout simplement dévoré pour connaître le fin mot de cette histoire. Ce n’est pas une enquête policière selon moi, du moins dans la façon dont Marcus Goldman effectue ses recherches. C’est un joli roman sur les évolutions de notre vie avec du suspens et un meurtre certes, mais qui nous fait mieux comprendre comment fonctionnent les gens. Parfois, on ne peut tout simplement pas tout expliquer.

N’ayant pas lu d’autres ouvrages de Joël Dicker auparavant, j’ai été vraiment ravie de faire cette découverte, c’est pourquoi j’ai décidé de lire celui qu’il a publié juste ensuite : le Livre des Baltimore.

dicker_2

Cet ouvrage n’est pas considéré comme une suite du premier mais les deux sont liés. En effet, cette fois-ci, l’auteur nous raconte l’enfance de Marcus Goldman et sa relation avec ses cousins, son oncle et sa tante. Marcus va retourner sur les traces de son passé afin  de se réconcilier avec ce dernier et d’écrire un nouveau roman. En effet, l’incipit nous apprend qu’un Drame a eu lieu chez les Goldman et a été la cause de la destruction du noyau familial. Joël Dicker alterne entre passé et présent tout comme dans son roman précédent afin de rassembler tous les éléments qui expliquent l’événement.

Emballée à l’idée de lire un nouvel ouvrage de Dicker, j’ai été cette fois-ci un peu déçue du résultat. J’ai trouvé l’histoire bien menée mais j’avais l’impression de revoir exactement les mêmes codes utilisés par l’auteur dans La vérité sur l’Affaire Harry Quebert avec moins d’efficacité. Mais ce qui m’a le plus gêné, et je crois bien ne pas être la seule car mon entourage était plutôt unanime, c’est le Drame. Donc le truc essentiel du livre en gros mais je ne vais pas révéler quoique ce soit, ne vous inquiétez pas. L’auteur n’arrête pas de répéter à presque chaque chapitre que chaque action et chaque décision découle ou est le cause du Drame. Je trouve ça un peu agaçant car je pense qu’on peut maintenir le lecteur en haleine en faisant les choses autrement, sans répéter en permanence « ATTENTION QUELQUE CHOSE DE GROS ARRIVE ». Il ne manque plus que les panneaux qui clignotent « Alerte ». Venant de la part de Joël Dicker j’ai trouvé cela décevant. Cependant, je pense que tout le monde avait mis la barre très haute après son livre précédent et celui-ci reste un bon livre. Mais ce n’est pas un coup de cœur car je l’ai trouvé un peu « facile » finalement. Certains me trouveront dure mais ce n’est que mon avis après tout !

L’article est terminé, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année et on se revoit très bientôt sur le blog 🙂 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s